Aller au contenu

Menu principal :

Mon style vestimentaire : un atout de poids

Être convaincant ne réside pas seulement dans votre discours : votre prestance et votre style vestimentaire en disent également long, ce sont d’ailleurs les deux premiers signaux que vous
communiquez à vos clients, avant même de vous adresser à eux. De fait, bien s’habiller est une étape indispensable dans votre préparation quotidienne !

L’important est de dégager une image positive. Retenez une règle fréquemment utilisée par les vendeurs, la règle des quatre 20 (20 secondes, 20 gestes, 20 mots, 20 centimètres) : celle-ci
détermine votre relation future avec le client, autrement dit, elle n’est pas à négliger ! En résumé, vous avez 20 secondes pour convaincre, alors qu’attendez-vous pour impressionner ?
Par conséquent, bien choisir ses vêtements, ses accessoires et surtout les couleurs de ces derniers sont un point essentiel. En effet, il faut pouvoir impressionner dans un sens positif, afin
que les démarches se déroulent au mieux. Pour les plus démunis en matière de mode, il existe des organismes spécialisés, qui vous donneront des conseils pour vous habiller en fonction du
message que vous souhaitez dégager et faire passer.

Le choix des couleurs est particulièrement important : quelle que soit celle que vous choisirez, sachez qu’elles sont toutes à double face, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas toutes positives. Le
tout est de bien harmoniser votre tenue tout en conservant votre propre style et tout en exprimant vos humeurs et vos envies. Voici donc quelques symboliques qui vous aideront dans votre choix
des couleurs.

En premier lieu, le vert est une couleur très appréciée et pourtant très peu considérée, paradoxalement. D’une part, elle est le symbole de renouveau, d’espérance, c’est donc une
couleur qui inspirerait de bonnes choses à vos potentiels clients. Pour autant, d’autre part, il ne s’agit pas d’une couleur très répandue, encore moins dans le monde de la vente. Cependant, un
habit vert bouteille ou vert écorce se mariera très bien avec une tenue sobre, pour une touche d’élégance.

Le bleu reste en revanche une couleur basique, à la fois très appréciable et symbole de fidélité. Même si certains pourront lui reprocher son côté presque trop sobre, un peu « lourd », c’est une
couleur agréable à l’oeil et parfaitement harmonieuse. En tant que vendeur, un bleu marine sera toujours préférable à un bleu ciel, puisque le marine sera moins vif, plus doux et passe-partout.
Dans le domaine de la vente, porter du rouge est bien plus risqué qu’avec n’importe quelle autre couleur. Autant le rouge inspire la passion et donc la détermination, la fougue et donc la
véhémence, cela peut vite se convertir en une forme d’agressivité, ce qui peut heurter le client, d’autant plus si l’on arbore une veste rouge vif. Cette couleur est donc à porter avec modération,
pourquoi pas en cravate, pour relever une tenue et lui donner du peps.

Le jaune est également une couleur à double-tranchant : à la fois vive et chaleureuse, le jaune est pourtant associé au désert, à des visions négatives. Le jaune vif et puissant donnera une image chaleureuse et peu conventionnelle, tandis qu’un jaune pâle ne fera qu’alourdir votre tenue. A utiliser avec modération donc. La couleur orange sera sûrement un meilleur choix que le jaune : symbole d’hypocrisie, ce qui pourrait sans doute freiner certains clients, la couleur est pourtant symbole de vitalité, de
dynamisme. C’est une couleur très présente en été, ce qui donne un côté rassurant à votre personne et donc à votre discours.
Deux couleurs sont à privilégier si vous aimez la sobriété ou bien souhaitez « rester dans le moule » : le gris ou bien le beige. On leur reproche cependant d’être un peu trop neutres et donc
maussades, moroses. Cela dit, ce sont deux couleurs de « référence » : vous ne vous trompez pas en les choisissant !

Finissons avec la crème de la crème : le noir et le blanc. Ces deux-là constituent les deux références en matière de vêtements professionnels. A la fois sobres, élégantes et chics, ce sont
deux couleurs qui permettent d’être avenant, séduisant, sans pour autant être vulgaire et sans faire aucune faute de goût.
Le blanc, dans toutes les religions, est symbole de pureté, d’innocence et de vertu. C’est une couleur positive par excellence. D’ailleurs, c’est celle que l’on retient toujours pour les baptêmes
et les mariages. De fait, la chemise blanche est un basique de la garde-robe d'un vendeur. Il sera cependant incongru de venir tout de blanc vêtu au travail : cela pourrait en angoisser certains !
Le noir est la marque du deuil, une couleur que l’on utilise dans les mauvais moments, pour signaler une défaillance. Pourtant, c’est aussi la couleur la plus prisée pour toutes les autres
situations : rendez-vous professionnels, premier rendez-vous amoureux, le noir est donc LA couleur à porter si l’on veut être charmant sans choquer, sans vulgarité, si l’on veut bien
présenter sans se tromper. C’est une couleur incontournable.

Les couleurs de vos vêtements agissent comme un révélateur : elles révèlent votre état d’esprit, vis-à-vis de la société et de votre entreprise. Elles démontrent aussi votre personnalité, ce qui est
un point clé lors d’une première rencontre avec un client : ne lésinez donc pas à passer du temps devant votre garde-robe !
Au-delà des seuls vêtements, les accessoires sont aussi un révélateur pour votre interlocuteur : ceinture, noeud papillon, cravate, bretelles, chaussures, chaussettes, tout a un sens ! La sobriété
voudra que vous arboriez un look sage, avec une cravate noire sur chemise blanche, des chaussures noires cirées et pourquoi pas, des boutons de manchettes originaux. Choisir des
accessoires sortant de l’ordinaire vous démarquera sans aucun doute, mais attention à ne pas tomber dans l’excès !
Avant donc de vous rendre au travail, imaginez ce que les clients pourraient penser de vous : audelà de votre propre personne, c’est aussi l’image de votre entreprise que vous mettez en jeu. Il
est bon de faire preuve d’originalité, d’élégance, mais être vendeur n’est pas toujours synonyme d’être mannequin de mode (à moins que vous ne travailliez dans une enseigne spécifique). Voici
donc un dernier pense-bête : sans forcément coller au style uniforme du pantalon, blazer noirs avec chemise blanche et cravate, modérez cependant vos ardeurs. Du jaune, du rouge, du
orange, oui, pourquoi pas, mais seulement par touches : une chemise, une écharpe, un foulard éventuellement, pour égayer votre tenue, mais pas de tenue complètement colorée, à moins qu’il
ne s’agisse de beige, de gris ou de noir. Rappelez-vous surtout que l’image que vous donnez déterminera la suite de vos négociations !

Retourner au contenu | Retourner au menu